lundi

Ce matin j’avais tellement faim que j’avais envie de manger. Au travail. Retour à une vitesse de croisière acceptable. Je déploie mes ailes et je fends les nuages. J’ai croisé une ribambelle de bébés enfants, des maternelles, minuscules mais qui marchaient déjà et parlaient, se tenaient par la main. Le soleil ne veut rien dire. Je me demande si c’est pour ça que les gens l’aiment.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à lundi

  1. manon dit :

    >On dirait un poème ce texte

  2. Pit dit :

    >Merci chère Manon ! Ton commentaire illumine ma journée.

Les commentaires sont fermés.