Le Nouvel Observateur

Article cette semaine dans Le Nouvel Observateur.

Période obsessionnelle, c’est agréable : c’est une manière de mettre la mort à l’envers. Idées nouvelles, le monde s’ouvre davantage, comme une plaie fertile.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.