La nuit a dévoré le monde sort en poche

Je viens de recevoir mes exemplaires de la version poche de La nuit a dévoré le monde. Sortie : le 20 août. J’en ai profité pour corriger les coquilles, couper quelques phrases, éliminer de petites choses, et régler leur compte à une ou deux incohérences de dates. J’ai écrit une postface (inédite donc). Je la posterai sur ce blog et sur ce site fin août.

La question était : que faire d’un pseudonyme une fois qu’il est dévoilé ? S’en débarrasser ? Le conserver ? Le choix de J’ai Lu a été de mettre mes deux noms sur la couverture (à la manière Romain Gay et Emile Ajar en Folio). On verra pour le suivant. J’y réfléchis encore.  Je me suis attaché à ce nom de Pit Agarmen. Ceci dit je ne voudrais pas qu’on pense que j’ai honte des livres que je signe sous ce nom, que je les estime inférieurs, et que j’ai besoin de me cacher. Le double est important pour moi, le nom de Pit Agarmen, le masque, tout ça produit des effets passionnants, c’est fertile. Je vais garder ce nom, et sans doute ajouter « Martin Page » sur le couv comme l’a fait J’ai Lu. C’est aussi une manière de ne pas avoir mes livres à deux endroits distincts dans les librairies et les bibliothèques.

Une pensée pour Simon Leys, double de Pierre Ryckmans, qui vient de mourir (il faut lire ses textes sur Orwell et sur Michaux). Pour lui, il y avait un « phénomène psychologique se manifestant avec le pseudonyme ». C’est une richesse. On ne va pas la laisser passer.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.