Etre là

On ne demande pas grand chose que d’être là à ceux qui comptent. Et on sera là aussi. Le temps qui passe, l’agitation, avoir des choses, gagner, être connu, c’est du vent, rien de tangible. C’est un monde où les hommes mangent de la poussière, ils en achètent tant qu’ils peuvent, ils la désirent comme le but ultime de leur vie. Laissons les faire, et organisons nos cachettes, créons nos univers parallèles. Je lisais la notice biographique de Frederic Brown sur Wikipedia (anglais), elle est microscopique. De grands auteurs sont encore dans l’ombre. Jadis Edgar Allan Poe. Puis comme la vie est passée, pas toujours douce, la mort passe. L’oubli n’est qu’un instant, un attentat ridicule comme une grenade dans le ciel étoilé. Tout s’apaise. On comprend la nature du génie. Un printemps arrive.

Le succès ça n’existe pas. Surtout pas en littérature. L’art c’est un désir qui dure, pas la brève éjaculation d’une sortie et des applaudissements construits pour se faner. L’art est un animal qui ne va pas résister au temps, mais s’en nourrir, avidement, c’est le moyen pour lui de se révéler, de s’en trouver renforcé. Une œuvre d’art ne se voit pas avec les yeux mais avec le temps, c’est à dire le corps. Elle est trop rapide pour être vraiment vue. La plupart des gens ne voient que pour une seule raison : parce que c’est immobile, parce que c’est mort. Alors on applaudit le cadavre d’autant plus que ça parle tout autour, et ça parle bien, car ils ont des bistouris, ils ont tout dépecé. Mais la vie en action, non, la douceur, l’originalité, la légèreté des courses dans la nature, c’est mauvais signe la vie, pas très sérieux, on n’est pas certain de ce que c’est, pour être certain il faudra tuer cette chose, ou attendre sa mort naturelle. On n’aime pas ça. On méprise. C’est trop offert. Le succès n’est rien d’autre qu’une passion de médecins légistes. Seuls compte les gens qui nous entourent, pouvoir payer le loyer, remplir le garde-manger et créer ce que l’on veut créer.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.