Archives mensuelles : mars 2011

je suis un chat panda, un topinambour, une figue de Barbarie, un lapin tigre

Erin est une asperge, je suis un topinambour. Erin hier : « Je ne laisserai rien ni personne nuire à ce que nous vivons et à notre précieux amour, à notre précieux bonheur. Et si quoi ou qui que ce soit … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

c’est se noyer qui permet de vivre

Parfois il faut juste sombrer, se noyer, se permettre de laisser tomber des certitudes. S’abandonner, être dans la vie, avec ceux qu’on aime. Vivre comme on s’endort, en se laissant aller, en faisant confiance à la main qui se tend, … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

carnet de listes

Deux amoureux mystérieux ont ouvert un blog sous le pseudonyme de fair enough.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

nous sommes vivants et cent fois par jour le monde est possible

Longtemps j’ai cru que je ne réussirais pas à vivre. Que je n’aurais pas de travail, pas d’amis, pas d’amour. Que je serais comme un fantôme, un mannequin de poussière, sans but. La mort serait peut-être la meilleure solution, la … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

cut the bullshit, man

J’ai un ami qui s’appelle Marc La Tortue. Drôle de type. Brillant, sensible, il porte des lunettes d’aviateur en permanence, parce que sa cornée est trop sensible, elle doit être protégée de l’air et de la poussière. Il n’écoute que … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

la transformation des soirées en poèmes

Il y a des soirées qui sont des poèmes. Pas directement, non, c’est juste qu’on les transforme en poème parce que sinon c’est triste et cafardeux, alors la transformation leur fait du bien, ça leur donne des couleurs et une … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

finalement par un texto il annula et il resta à sa table de travail à écouter la même chanson pendant des heures, et c’était pas mal

Le bureau est la chose solide, tout tourne, on ne sait rien à part ce qu’on sait du bois, alors les tempêtes je les attends. Ce soir, la nuit est froide comme l’océan et n’entend rien au printemps, je ne … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 2 commentaires

l’après-midi qui avait la forme d’un vieux chien mouillé

Le corps résonne, vibre et sonne. Je sens en écho des mots entendus il y a des années, des choses vues, des événements vécus. Il n’est jamais silencieux, il réfléchit, prend des décisions à mon insu. Il tente de me … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

romantisme et tir au fusil (les docteurs n’existent pas)

Je discutais avec Erin, je lui disais que les manques que j’avais en moi me donnaient l’énergie pour écrire, que j’écrivais pour les combler (ok c’est un speech un peu cliché, mais j’étais fatigué). Et je me demandais si un … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 3 commentaires

éloge de la légèreté

Je suis trop fatigué pour écrire un éloge de la légèreté, des petits mots, des fous rires, des bêtises que l’on se raconte, des jolies et bizarres choses qu’on imagine. Mais le cœur y est. Soyons légers. Certaines choses sont … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

cunilingus chapitre 4

Immense fatigue, pas tant physique que psychologique. A quoi bon tout ça ? Des messages inquiétants me viennent d’amis un peu partout. C’est soi s’enflammer soit construire des barricades, mais ne pas continuer à supporter ça. Quel est le problème … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés